5 commentaires sur “Louis Jouvet, Bègue?

  1. Bonsoir Jane,
    En dehors des quelques films vus dans ma prime enfance, je méconnais l’homme qu’était Louis Jouvet.
    Bien que sans a priori, j’ai apprécié les recherches évidentes qui ont été réalisées pour étayer les propos de son petit-fils et nuancer les assimilations un peu hâtives d’une certaine presse, peu soucieuse de vérifier ses sources semble-t-il…
    Merci, encore de nous faire ainsi pénétrer dans l’intimité de cet homme public.
    Cat

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Jane,
    J’avais laissé un message pour cet article, mais je vois qu’il n’a pas été publié, certainement à cause de la mauvaise connexion quand je suis dans le RER.
    Cet article est très intéressant. Surprenant même car je ne connaissais pas Louis Jouvet comme tu nous le présentes. Il est vrai que les rumeurs sont tellement plus faciles à propager que les vérités. La vidéo où il interprète les 2 rôles est édifiante ! Un vrai artiste !!!
    Bonne journée
    Sylvie

    Aimé par 1 personne

  3. bravo pour ce travail en profondeur de cet aspect de Jouvet. Il faut aussi dire qu’à cette époque la façon de dire un texte était très codé, il fallait articuler, se faire entendre, jouer un personnage contrairement à maintenant où il faut tenter de s’approcher au plus près d’un jeu naturel. Il n’empêche que la particularité de Louis Jouvet a fait couler beaucoup d’encre. Il a forgé ce personnage haut en couleur, unique et intemporel. Merci Claire pour ces éclairages toujours enrichissants

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s